Largeur fluviale comme indicateur de la qualité écologique : approche exploratoire de caractérisation hydro-morphologique régionalisée

Largeur fluviale comme indicateur de la qualité écologique : approche exploratoire de caractérisation hydro-morphologique régionalisée
– Nom du projet ou titre de la thèse : Largeur fluviale comme indicateur de la qualité écologique : approche exploratoire de caractérisation hydro-morphologique régionalisée – application aux cours d’eau à charge de fond solide grossière du bassin du Rhône
– Noms des participant.e.s ou noms du doctorant.e et du directeur ou directrice de thèse : Piégay H., Liébault F. (Irstea Grenoble – équipe ETNA), Vaudor
– Mots clés généraux (5) : images aériennes, mésohabitats, largeur en eau, traitement du signal, rivières à charge de fond solide grossières
– Mots clés Atelier 8 (modèles et systèmes spatio-temporels):
– Environnement technologique (instruments, méthodes, logiciels…) : extraction automatique de mésohabitats fluviaux par traitement du signal, calculs de précisions d’extraction par matrices de confusions (statistiques)
– Date de début : hivers 2015
– Date de fin prévue : hivers 2018
– Résumé rapide: Trois principaux objectifs :
(1) Extraction, validation et analyse des mésohabitats fluviaux à partir de la structure longitudinale de la profondeur : la profondeur est extraite par imagerie aérienne. Mise en place et validation de la méthode sur la rivière d’Ain
(2) Extraction, validation et analyse des mésohabitats fluviaux à partir de la structure longitudinale de la largeur en eau : application sur la rivière d’Ain et la Drôme, deux rivières à charge de fond solide grossière
(3) Régionalisation de la méthode sur plusieurs tronçons de rivières du bassin du Rhône

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search