Le numérique pour appréhender les rapports sensibles à l’espace – Vendredi 28 janvier – 9h30-12h30

Méthodes et outils numériques pour appréhender les pratiques et les rapports sensibles à l’espace

En présentiel: MILC, 35 rue Raulin, Lyon 7, salle 410 –
 Changement d’heure – 9h30-12h30
et de lieu –  18 rue Chevreul 69007 Lyon 7e – Salle de la Rotonde – 6e étage

Coordination : Claire Cunty- Thierry Joliveau – Hélène Mathian

Discutante : Dominique Chevalier

On utilise de plus en plus couramment des méthodes et des outils numériques pour collecter, traiter et analyser les pratiques spatiales des individus et leurs rapports sensibles à l’espace (perceptions, émotions, sentiments, représentations …). Les questions méthodologiques qui se posent nous semblent dépasser les limites des différents champs thématiques d’application et appeler à trouver des solutions communes.

Ce séminaire est l’occasion d’aborder les questions méthodologiques et conceptuelles associées aux protocoles d’acquisition et d’analyse des données pouvant rendre compte des rapports sensibles à l’espace à partir de trois retours d’expérience relevant de domaines d’études et d’objectifs différents :

  • « Cartographie interprétative du danger »DILEM -Déplacés et Indécis Livrés à Eux-Mêmes après l’accident nucléaire de Fukushima (M. Augendre, C. Cunty, H. Mathian) Voir la présentation
  • « Relations des habitants de Martinique aux milieux aquatiques »Littoral 2020 –  (M. Cottet, A. Honegger, R. Monassier) Voir la présentation
  • « Expérimentations de la ville hôte par les étudiants internationaux »(C.Cunty, J-F. Grassin (ICAR), H. Mathian) Voir la présentation

L’objectif du séminaire est d’ouvrir la discussion sur différents points à l’articulation entre méthodes et concepts, par exemple :

  • Du « lieu »  au dessin sur la carte
    • Effet des outils : fond cartographique, dessin numérique (crayon, pinceau)
    • Effet d’échelle et de généralisation
    • Effet individuel : rapport au thème et à la zone d’étude, connaissance de la carte, rapport au dessin, interprétation de la consigne, interférence de la personne qui enquête…
  • Représentations mentales et représentation spatiale
  • Rapport entre lieu et expérience du lieu : que peut-on saisir de la perception et de l’expérience sensible ?
  • Confrontations d’approches qualitatives et quantitatives : entretiens et cartes dessinées
  • De l’expression individuelle aux représentations collectives ? Procédures statistiques et procédés visuels, parcours personnels et représentations territoriales ?
  • Finalité des méthodes, usabilité, opérationnalité

Contact: Hélène Mathian


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search